SACoche : Évaluer par compétences et valider le socle commun

Menu de gauche

Livret Scolaire : Introduction

SACoche permet de gérer le contenu du Livret Scolaire, pour toutes les classes et tous les cycles.


Avant-propos : réforme de l'évaluation

La loi n°2013-595 du 08 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour le refondation de l'école de la République indique dans son annexe (alinéas 78 et 79) :

  • « Les modalités de la notation des élèves doivent évoluer pour éviter une "notation-sanction" à faible valeur pédagogique et privilégier une évaluation positive, simple et lisible, valorisant les progrès, encourageant les initiatives et compréhensible par les familles. En tout état de cause, l’évaluation doit permettre de mesurer le degré d’acquisition des connaissances et des compétences. »

SACoche s'inscrit totalement dans cette optique depuis sa création !

La suite indique :

  • « Il faut aussi remédier à la difficulté pour les enseignants d’évaluer les élèves avec des dispositifs lourds et peu coordonnés entre eux. Ainsi, l’évolution des modalités de notation passe notamment par une réforme du livret personnel de compétences actuel, qui est trop complexe, et une diversification des modalités de l’évaluation. »

Cela a conduit à la création du Livret Scolaire, appelé au choix :

  • "Livret Scolaire Unique Numérique", ou "LSUN" → appellation règlementaire
  • "Livret Scolaire Unique du CP à la 3e" ou "LSU" → appellation de communication
Problématique et intégration dans SACoche

Pour un logiciel de notes "classique", il est assez simple de s'adapter : ajouter des lignes sur le bulletin pour les AP / EPI etc.
Mais pour SACoche, la liberté de constitution des référentiels est telle (avec des matières choisies et non imposées par les services des enseignants) que cela a demandé davantage de travail d'adaptation.
Imposer un livret unique induit hélas un certain nivèlement des pratiques (de par la présentation par enseignements) et freine les expérimentations innovantes…

Au final, évaluer au quotidien par compétences avec SACoche facilite grandement le remplissage du Livret Scolaire par les enseignants.
En effet, SACoche pré-remplit automatiquement les éléments de programme travaillés, les positionnements, et les degrés de maîtrise du socle !
Et ce pour tous les cycles, en école primaire comme au collège.


Bulletin SACoche ou Livret Scolaire ?

L'application nationale LSU comporte :

  • des bilans périodiques (trimestriels ou semestriels), sur le principe des "bulletins scolaires" au collège ou des "relevés d'acquisition" à l'école primaire ; ce sont les bilans qui sont gérés dans SACoche via son module Livret Scolaire et qui sont exportables vers l'application nationale (les "bulletins SACoche" ne sont pas exportés vers l'application nationale)
  • des bilans de fin de cycle (avec degrés de maitrise du socle) ; ces bilans sont aussi gérés par SACoche via son module Livret Scolaire et sont aussi exportables vers l'application nationale
  • des attestations diverses (PSC1, ASSR1, ASSR2, AER, ASSN)

L'essence du fonctionnement de SACoche n'est pas liée à telle ou telle réforme, c'est un outil que chaque établissement s'approprie différemment.
Il n'est pas prévu que les bulletins SACoche existants changent, car ils sont spécifiques et ne peuvent pas être directement repris pour le Livret Scolaire.
Il n'y a donc pas de surcharge du bulletin SACoche mais une gestion du Livret Scolaire dans SACoche distincte, avec toutes les spécificités requises par le législateur.

Un établissement peut donc, au choix, utiliser SACoche pour éditer des bilans officiels SACoche, le Livret Scolaire, ou les deux.
S'il n'utilise pas SACoche pour gérer le Livret Scolaire, alors il doit le gérer avec l'application nationale ou une autre application compatible.

organigramme_bulletin_livret
Si on utilise le bulletin SACoche, doit-on tout ressaisir pour le Livret Scolaire ?

Concernant le premier degré, il y a trop de différences pour effectuer un rapprochement, on a donc tout intérêt à ne remplir que le Livret Scolaire.

En collège, à condition d'utiliser des liaisons aux rubriques de matière à matière, des reports du bulletin vers le Livret Scolaire sont automatiques :

Les éléments de programme travaillés étant aussi proposés automatiquement, les enseignants ont alors juste à compléter les AP / EPI etc.

Si on utilise le relevé d'évaluations SACoche, peut-on transférer des informations pour le Livret Scolaire ?

Au premier degré, le Livret Scolaire comporte des rubriques, des sous-rubriques, parfois avec un positionnement global ou parfois par sous-domaine, de même pour les éléments de programmes travaillés… ; c'est beaucoup de spécificités complexes qui ne permettent pas un report automatisable depuis un autre bilan SACoche.
Le seul élément commun est l'appréciation de synthèse générale : celle-ci sera donc bien automatiquement reportée vers le Livret Scolaire pour des écoles qui communiquent le relevé d'évaluations SACoche aux familles avec saisie d'une appréciation générale.
Comme les positionnements et les éléments de programmes travaillés peuvent aussi être automatiquement déterminés, et que les appréciations par rubrique sont facultatives, il ne reste finalement que les différents parcours à compléter depuis le module Livret Scolaire de SACoche.

Communication aux familles

Concernant le Livret Scolaire, voici le texte réglementaire.

Une première obligation est de renseigner les données indiquées, de façon numérisée, dans l'application informatique nationale.
Soit directement, soit par import depuis une application compatible, telle SACoche.

Une deuxième obligation est de communiquer les éléments de ce livret aux responsables légaux.
Ce peut-être par impression papier ou par accès numérique (via l'application nationale ou via SACoche).

Il n'y a donc pas d'interdiction de fournir aux familles un autre type de bilan que l'on trouve plus adapté (relevé d'items, synthèse, bulletin...), qui soit plus ou moins détaillé (le bulletin SACoche, par exemple, permet un détail des acquisitions par domaines au sein d'une discipline, alors que le Livret Scolaire n'a pas cette finesse au collège), à partir du moment où les familles ont aussi accès au Livret Scolaire.

SACoche permet de mettre à disposition des familles différents types de bilans, dont le Livret Scolaire.


Quelle différence entre un bilan périodique et un bilan de fin de cycle ?

Le Livret Scolaire comporte ces deux types de bilans.
SACoche les gère tous les deux et permet d'exporter leur contenu vers LSU.
Un établissement peut aussi gérer ces différents bilans avec des logiciels distincts.

livret_cm1 livret_5e
Bilans périodiques

Ce sont des bilans trimestriels ou semestriels, sur le principe des "bulletins scolaires" au collège ou des "relevés d'acquisition" à l'école primaire.
Ils comportent :

  • les éléments de programme travaillés par matière (domaines d'enseignements au 1D)
  • les appréciations par matière (domaines d'enseignements au 1D)
  • les positionnements par matière (domaines d'enseignements au 1D)
  • les AP et les EPI (2D uniquement)
  • les parcours
  • les modalités d'accompagnement
  • les absences et les retards (2D uniquement)
  • une appréciation de synthèse…
livret_cycle2 livret_cycle4
Bilans de fin de cycle

Ce sont des bilans à renseigner une unique fois en fin de cycle 2 (fin de CE2), de cycle 3 (fin de 6e) et de cycle 4 (fin de 3e).
Ils comportent :

  • les degrés de maîtrise des domaines ou composantes du socle commun
  • le degré de maîtrise sur un éventuel enseignement de complément (cycle 4 uniquement)
  • une appréciation de synthèse…

Comment alimenter Cyclades ? Affelnet ?

Cyclades et Affelnet ne peuvent récupérer des données que dans l'application nationale LSU.
Le ministère ne prévoit aucun import depuis une autre application.

organigramme_livret_lsu_affelnet_cyclades
Cyclades

Cyclades est l'application nationale qui gère l'attribution du DNB (brevet).
Pour les points de "contrôle continu", elle s'appuie sur le bilan de fin de cycle 4 (degrés de maitrise du socle et, le cas échéant, atteinte des objectifs dans un enseignement de complément).
Il revient au chef d'établisement d'exporter de LSU le fichier à importer dans Cyclades.

Cyclades attribue 10 / 25 / 40 ou 50 points à chacun de 8 domaines ou composantes en fonction du degré de maîtrise (donc un total sur 400 points), plus 10 ou 20 points selon la maîtrise d'un éventuel enseignement de complément.

Affelnet

Affelnet est l'application nationale qui gère l'orientation en lycée.
Elle s'appuie à la fois sur les positionnements des bilans périodiques de la classe de 3e et sur les degrés de maitrise du socle du bilan de fin de cycle 4.
Les données sont récupérées par Affelnet dans LSU.
Si le chef d'établissement constate des positionnements manquants dans Affelnet, il a normalement la possibilité de les compléter directement dans Affelnet.

Affelnet reprend les points de Cyclades avec un coefficient 30 (donc un total sur 12 000 !) auquel il ajoute pour les différentes disciplines 3 / 8 / 13 ou 16 points selon le quartile du positionnement, multiplié par un coefficient selon la discipline (la somme des coefficients étant 30), puis encore multiplié par 10 (donc un total sur 4 800 !).
Pour les curieux, voici l'extrait d'un mémento issu de l'académie de Grenoble.

Cas des établissements n'ayant pas accès à LSU

Voici quelques exemples de situations possibles :

  • élèves dans un établissement hors académie ou à l'étranger
  • élèves dans un établissement du privé hors contrat
  • élèves en 3ème de l'enseignement agricole
  • élèves en DIMA dans un LP public
  • élèves en CFA

Dans ces cas particuliers, un accès en saisie directe dans Affelnet est normalement possible.
Mais attention, il ne faut pas saisir les moyennes des bilans périodiques, ce serait trop simple !
Si vous êtes concerné, SACoche permet de calculer le nombre de points à saisir selon les matières : DOC.


Quel bilan de fin de cycle pour les élèves de SEGPA ?

Problématique : un établissement évalue ses élèves de 3e SEGPA essentiellement au regard des attendus de fin de cycle 3 (au lieu du cycle 4).
Comment gérer ceci pour la remontée vers LSU ?
Il y a deux obstacles.

Premièrement, côté SACoche, les élèves d'une même classe ne peuvent être associés qu'à un seul cycle (l'affectation se fait par classe et non par élève).
Donc, pour une même classe, il n'est pas envisageable d'associer certains élèves à un bilan de fin de cycle 2, d'autres à un bilan de fin de cycle 3, d'autres à un bilan de fin de cycle 4.

Deuxièmement, concernant le bilan de fin de cycle 4 des élèves de SEGPA ou d'ULIS, la maitrise d'ouvrage du projet LSU communique ceci :
« Une seule réponse règlementaire : le bilan de fin de cycle 4 est le même pour tous. »
« En revanche il faut préciser que des nuances doivent être apportées dans la partie qualitative (la synthèse/appréciation du cycle qui a été étoffée et portée à 900 caractères). »
« De plus, il ne faut pas oublier que les élèves qui ne maîtrisent pas le socle doivent pouvoir continuer à le travailler après la 3e en fonction de leurs âges. »
« En outre les composantes du socle dans les bilans de cycle sont les mêmes pour le cycle 3 et le cycle 4. »
« La DGESCO réfléchit également à une manière d'intégrer un positionnement référé au cycle 3, mais pas pour cette année scolaire 2016-2017. »

Il faut donc faire remonter un bilan de fin de cycle 4 pour ces élèves.


Planning de développement du Livret Scolaire dans SACoche

Concernant le nouveau socle commun, il est disponible dans SACoche depuis 10/03/2016, et utilisable pour y relier les items de ses référentiels (DOC).
Ceci permet un pré-positionnement automatique des degrés de maîtrise du socle en fin de cycle.

Concernant la gestion des bilans périodiques du Livret Scolaire dans SACoche :

Concernant les bilans de fin de cycle du Livret Scolaire dans SACoche :


Précisions sur les éléments des bilans périodiques du Livret Scolaire

Le ministère invite les éditeurs de logiciels à rappeler aux personnels que les éléments constitutifs du Livret Scolaire tels qu'ils sont définis dans l'arrêté du 31 décembre 2015 sont obligatoires.

C'est à dire que tous les bilans périodiques du Livret Scolaire doivent contenir :

  • des éléments du programme travaillés durant la période
  • une appréciation (dont la saisie est facultative pour le 1D)
  • un positionnement
  • une synthèse générale
  • les renseignements de vie scolaire (pour le 2D)

Avec certaines règles, mais impérativement plusieurs fois dans l'année scolaire :

  • l'accompagnement personnalisé (2D)
  • les EPI (2D)
  • les parcours (1D et 2D)

De manière facultative :

  • les modalités spécifiques d'accompagnement
  • les positionnements des niveaux de maîtrise du socle commun (ne figure pas dans l'arrêté)

Réglages préliminaires et complémentaires

Certaines actions sont à effectuer par un administrateur avant tout réglage pour le Livret Scolaire :

D'autres réglages des synthèses et bilans sont aussi utiles pour le Livret Scolaire :


Documentations associées